ATELIER "LES EMILERIES"

Qu’est-ce donc ?...

- Espace d’Improvisation Libre : Pas de grilles, de thèmes, de partition, de texte,  d’esthétique commune, de parti pris de style. L’improvisation libre est entièrement fondée sur l’écoute.

Ecoute de soi, de ses propres impulsions et inspirations, de ses propres silences aussi (est-ce le moment pour moi de jouer/de danser, d’y aller, de m’arrêter?).

Ecoute des autres (que tu peux écouter un par un, en balayant l’espace physique et sonore).

Ecoute globale de l’ensemble (comme si tu gardais une petite oreille à l’extérieur).

En général, on passe sans arrêt d’un plan d’écoute à un autre.

Chacun de nous est au service de la pièce qui est train de se faire : de quoi a-t-elle besoin ? Lorsque nous sommes nombreux, il peut arriver qu’elle ait besoin de silence et tu peux aussi jouer du silence;-)

- Interdisciplinaire : Espace

L’interdisciplinarité nous invite à travailler notre présence corporelle dans l’espace, à habiter cet espace, à le faire vivre. Cela distingue l’émilerie d’un « bœuf » musical par exemple.

Si tu es musicien, tu peux porter ton attention sur l’endroit où tu te places pour jouer. Quelle image, quel tableau proposes-tu par ta présence ? Toi personnellement et nous tous ensemble ?

Si tu es danseur, tu peux porter ton attention sur ce que l’on entend. Produis-tu des sons en dansant ? Quel tableau sonore cela donne-t-il avec les autres?

Nous tous ensemble, comment pouvons-nous faire vivre cet espace singulier dans lequel nous sommes ?

- Expérimentation :

Nous ouvrons ici un espace de liberté, protégé du regard extérieur et des jugements, un espace précieux. Préservons-le en cultivant notre bienveillance, notre acceptation, notre ouverture.

L’expérience menée aujourd’hui n’est pas destinée à être publique. C’est un espace d’autorisation et d’exploration, qui nous invite – dans le respect des autres - à essayer, à être audacieux, à nous surprendre nous-mêmes, qui nous autorise aussi à « rater », à être imparfaits.

- Ici et Maintenant :

Nous travaillons dans le présent et les émileries sont à géométrie variable.

Quelle(s) pièce(s) pouvons-nous créer ensemble, ici et maintenant ?

Repérons qui est là aujourd’hui, avec quel moyen d’expression.

Chaque émilerie est une expérience unique et singulière, dans un groupe singulier, dans un temps et un espace singuliers. Il ne s’agit pas d’une « répétition ».

- Emotions :

L'improvisation nous procure beaucoup de joie. Il peut arriver aussi de traverser des émotions plus difficiles (ne pas trouver sa place dans une impro, ne pas aimer ce qui se passe, sentir de la frustration, ne pas savoir quoi faire, douter, ne pas oser etc).

Si cela arrive, réagis !

Tu peux peut-être transformer cette émotion désagréable dans ton improvisation, jouer avec elle. Ou bien t’arrêter, te retirer un moment du jeu pour « nettoyer tes pinceaux ». Ou bien changer de focus. Tu peux aussi en parler. Prends soin de toi !

 

En pratique :

L’émilerie commence par un cercle de bienvenue, où nous nous retrouvons.

Suit un atelier d’1 heure ou 1h30 (maximum) qui nous permet d’aiguiser notre écoute, de faire connaissance, de nous connecter les uns aux autres. Cet atelier peut proposer des contraintes de jeu, des modes d’improvisation, de petits exercices d’écoute. Il est proposé par des improvisateurs variés (autant que possible) et bénévoles.

Vers 16h30, nous commençons un moment plus long d’improvisation libre. Ce moment peut s’organiser autour d’une proposition/principe d’improvisation.

Nous terminons l’émilerie par un cercle qui clôt la séance.

 

Bonne émilerie! Enjoyez-vous !

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now